www.faune-bretagne.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Milan noir 2020
       - 
Huppe fasciée 2020
       - 
Coucou gris 2020
       - 
Cigogne blanche 2020
       - 
Hirondelle de rivage 2020
       - 
Pic mar 2020
       - 
Pic épeichette 2020
       - 
Pic noir 2020
       - 
Lézard des murailles 2020
       - 
Vipère péliade 2020
       - 
Lézard à deux raies (L. vert occidental) 2020
       - 
Orvet fragile 2020
       - 
Couleuvre à collier helvétique 2020
       - 
Couleuvre à collier helvétique 2020
       - 
Triton marbré 2020
       - 
Triton crêté 2020
       - 
Campagnol amphibie 2020
       - 
Citron 2020
       - 
Grande Tortue 2020
       - 
Azuré des nerpruns 2020
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
Consulter les cartes et bilans
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Listes et cartes communales espèces
Aide et ressources
  Identifications
    - 
Fiche identification oiseaux
  Publications
    - 
Ar Vran
    - 
Bilan enquête
    - 
Liste CHR
 - 
Mode d'emploi
 - 
Code de déontologie
 - 
Administration et gestion des données
 - 
Bulletins Faune-bretagne
Enquêtes en cours
 - 
Atlas des invertébrés de bretagne
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 138
 
vendredi 27 mars 2020
Modification du code de déontologie et du règlement intérieur

Bonjour à tous,

Nous vous informons que le comité de pilotage Faune Bretagne a modifié le code de déontologie des données déposées sur le portail Faune Bretagne ainsi que son règlement intérieur. Il devient possible de transmettre des données à des collectivités ou à des organismes publics si cela se fait en partenariat avec les associations et dans un but de protection ou d'amélioration des connaissances.

Ces nouveaux documents s’appliquent rétro-activement à toutes les données fournies à ce jour.

Merci d'en prendre connaissance en suivant les liens ci-dessous :

https://www.faune-bretagne.org/index.php?m_id=20010

Le Comité de pilotage Faune Bretagne.

Document à télécharger :  Règlement intérieur
posté par Emmanuelle Pfaff
 
jeudi 26 mars 2020
Oiseaux
Point sur l'identification du Taxon Goéland argenté Argentatus

Goélands argentés de la sous-espèce argentatus

Le comité de validation de Faune Bretagne a récemment entamé une révision des données saisies sous le taxon "Goéland argenté (L. a. argentatus)", également appelé « Goéland argenté nordique ».

Il apparaît en effet que l'identification des deux sous-espèces de goéland argenté (argenteus et argentatus) peut être problématique, en particulier chez certaines classes d'âge immatures.

Bien qu'il existe des différences au niveau de la taille, de la structure, du plumage et de la mue, l'étendue des variations et le chevauchement entre critères empêchent généralement de différencier avec certitude les "jeunes immatures" des deux sous-espèces. En conséquence, il a été demandé aux observateurs de modifier toutes leurs données de "jeunes immatures" (oiseaux de 1er cycle et une partie des oiseaux de 2ème cycle) de "goélands argentés argentatus" en "goéland argenté".

Pour rappel, le terme de « cycle » est utilisé pour qualifier la période d’environ une année qui sépare deux mues complètes. Cette terminologie permet de différencier les différentes classes d’âge en fonction de la mue et donc de l’évolution du plumage. A titre d’exemple, un goéland argenté né en 2019 arbore un plumage de premier cycle jusqu’à ce qu’une mue complète intervienne. Si cette mue démarre au mois de mai, il commencera alors alors à acquérir son plumage de deuxième cycle, qu’il conservera jusqu’à la mue complète suivante.

Concernant l’identification des argentatus chez les oiseaux plus âgés, la situation est un peu différente car il est parfois possible de différencier les deux sous-espèces. Certains argentatus présentent en effet un manteau dont la teinte sombre se situe nettement en dehors de la variation des argenteus. Pour une partie des argentatus, le pattern des primaires peut aussi fournir une très bonne indication de l'appartenance à cette sous-espèce. Dorénavant, il est donc demandé aux observateurs de ne saisir en "Goéland argenté (L. a. argentatus)" que les oiseaux qui présentent des plumes de type adulte au manteau (c'est-à-dire gris sombre et unies). Idéalement, la teinte de gris doit être évaluée en comparaison directe avec les argenteus présents à proximité. Pour les "jeunes immatures" (oiseaux de 1er cycle et une partie des oiseaux de 2ème cycle) présentant des caractéristiques de la sous-espèce argentatus, il est préférable de les saisir sous le taxon "goéland argenté", sauf si l’oiseau a été bagué dans l’aire de répartition d’argentatus. En l’absence de bague, nous invitons l'observateur à indiquer la mention "type argentatus" en commentaire de la donnée.

De manière générale, le comité de validation rappelle que, pour faciliter la validation et l'identification des goélands rares, il est préférable de disposer de photos qui montrent l'oiseau posé ET en vol, de manière à avoir une vue complète des différentes parties du plumage et de la structure de l'oiseau.

Pour ceux qui souhaitent aller plus loin :

- un article d'identification portant sur la sous-espèce argentatus (PJ Dubois, 2013) paru dans la revue Ornithos et accessible ici : https://www.lpo.fr/images/revues/ornithos/affiche/ornit20_1.pdf

- les pages du site internet gull-research.org qui portent sur le goéland argenté : http://www.gull-research.org/hg/0start.html - l'ouvrage Gulls of the World - a photographic guide de KM Olsen (2018).

 

Sylvain Reyt, pour les vérificateurs Oiseaux

posté par Sébastien Mauvieux
 
jeudi 19 mars 2020
Oiseaux
Confinés mais aux aguets !

Bonjour à toutes et à tous,

Les contraintes de confinement nous obligent à limiter les déplacements. Faune-Bretagne vous propose donc de transformer votre lieu de résidence en observatoire de la faune sauvage. La reproduction des oiseaux commence et la météo est printanière, c’est l’occasion de dresser l’inventaire de tous les oiseaux nicheurs visibles de chez vous. Combien d’espèces allez-vous pouvoir observer de chez vous ?

L'inventaire complet des oiseaux de chez vous

Ce premier défi n’est pas très compliqué et peut être effectué tous les jours. Il s'agit de faire régulièrement, une liste complète de tous les oiseaux que vous observez de chez vous. Les listes complètes ne sont pas assez utilisées en Bretagne, pourtant elles ont beaucoup d'avantages par rapport à la saisie de données opportunistes. Notamment elles nous renseignent sur la fréquence des espèces les plus communes, c'est à dire des espèces que l'on connait généralement le moins bien... Quel dommage que nous n'ayons pas de listes complètes des années 1970, 1980 ou 1990 pour pouvoir comparer avec aujourd'hui. Mais ce n'est pas une raison pour ne pas s'y mettre maintenant !

L'opération relayée par Faune-Bretagne (et proposée partout en France par la LPO) consiste à noter toutes les espèces que vous observez de chez vous, ou près de chez vous (mais pas plus de 500m environ), sous forme de listes complètes (mode d'emploi plus bas). Pour accéder aux listes complètes sur Faune Bretagne il faut cliquer impérativement sur un lieu-dit (point jaune cerclé de rouge) pour voir cette possibilité s'afficher au menu.

Il peut s'agir :

- de listes complètes de 5 minutes à 20 minutes au maximum. Pensez à bien sélectionner le code étude "[Acasa] Confinés mais aux aguets".

- Les observateurs les plus expérimentés pourront effectuer des listes de 5 minutes et ainsi contribuer au programme EPOC (en notant bien "EPOC" dans le champ commentaire). Là aussi pensez à bien sélectionner le code étude "[Acasa] Confinés mais aux aguets" .

Comment trouver les codes études ?

Sur Faune Bretagne, il est demandé sur la première page, avant de lister les espèces :

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/Web.JPG

Sur NaturaList le Code étude est demandé à la fin du relevé.

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/NaturaList.jpg

 

Pour savoir comment faire des listes complètes :

- Sur Faune-Bretagne ;

- Sur NaturaList en listant toutes les espèces détectées, idéal pour les listes de plus de 10 minutes.

- Sur NaturaList en positionnant chaque oiseau, idéal pour les EPOC

 

La période présente bien des contraintes et inconvénients mais ce n'est pas une raison pour arrêter l'ornitho. Et en plus c'est bon pour la science... et le moral !

 

Jean DAVID

posté par Jean David
 
mardi 10 mars 2020
Oiseaux
Plus qu'une année de recherches pour 4 espèces de la liste rouge !

Bonjour à toutes et à tous,

Dans la continuité du travail de réactualisation du statut des oiseaux de la liste rouge bretonne, nous vous proposons de prospecter plus particulièrement les quatre espèces suivantes : le Bruant des roseaux, le Bruant proyer, le Pouillot fitis et le Râle d'eau en 2020.

Vous trouverez dans le document ci-joint la synthèse des données existantes sous forme d'une carte de type atlas des oiseaux nicheurs. Sur ces cartes provisoires, vous trouverez d'une part les données de reproduction des quatre années précédentes (points jaunes/oranges/rouges) et d'autre part les mailles où l'espèce avait été trouvée lors de l'atlas précédent (point d'interrogations bleus) ce qui peut orienter vos recherches.

Sur ce document, vous trouverez aussi quelques éléments sur la biologie de l'espèce dans la région, et sur l'utilisation appropriée des code atlas pour chacune d'elles. Surtout  nous vous proposons quelques conseils pour orienter vos prospections.

Concernant le râle d'eau, vous remarquerez que l'on vous propose de suivre un protocole particulier pour augmenter vos chances de détection, toutefois il peut parfois répondre à la repasse aussi en journée.

Merci de votre participation et bonnes observations !

Jean DAVID Observatoire Régional de l'Avifaune

(porté par Bretagne Vivante et le GEOCA)

Document à télécharger :  4_EspeIces_LRR_2020-8986.pdf
posté par Jean David
 
mercredi 26 février 2020
Oiseaux
Bilan 2019 de reproduction du Faucon pélerin en Bretagne

Bonjour,

j'ai le plaisir de vous transmettre l'édition 2019 du bilan de reproduction du Faucon pélerin en Bretagne réalisé par Erwan Cozic. On y constate que l'espèce montre toujours une belle dynamique dans la région. Cela doit notamment encourager les observateurs à rechercher de nouveaux sites, notamment dans les carrières du Morbihan et d'Ille et Vilaine où il y a encore une marge de progression. N'hésitez-pas à saisir vos données de reproduction dans Faune Bretagne, elles seront automatiquement protégées, mais elles seront prises en compte dans le bilan régional.

Naturellement.

Jean DAVID

Document à télécharger :  Bilan_2019_Palerin_Bretagne-4699.pdf
posté par Jean David
 
mardi 28 janvier 2020
Oiseaux
Corrections de codes atlas

Bonjour,

Dans le cadre de l'Observatoire Régional de l'Avifaune (ORA) porté par Bretagne Vivante et le GEOCA, les enquêtes engagées les années précédentes sur le statut des oiseaux de la liste rouge bretonne continuent en 2020. Pour neuf espèces nous allons procéder en comparant une cartographie des indices de reproduction récents (sur 5 ans) avec celle de l'atlas des oiseaux nicheurs précédent (il y a dix ans déjà). Ces espèces sont : le Bouvreuil pivoine, le Bruant des roseaux, le Bruant proyer, le Grosbec casse-noyaux, le Pipit farlouse, le Pouillot fitis, le Râle d'eau, le Rossignol philomèle et le Rougequeue à front blanc.

Toutefois l'examen des données de Faune Bretagne montre que certaines corrections ou compléments doivent être apportés aux indices atlas saisis par les observateurs. Par exemple, il peut s'agir de données de présences dans des milieux favorables qui n'ont pas été indicées alors qu'elles ont été recueillies hors période de migration et d'hivernage (pour le Grosbec et le Bouvreuil en particulier). Ou encore, il peut s'agir de données d'oiseaux entendus en train de chanter qui ont été indicées à tort (indice 3) alors que nous étions encore en période de passage (pour le Pouillot fitis, le Rossignol et le Rougequeue à front blanc en particulier).

Etant donné le nombre important de données concernées, nous allons modifier directement les codes atlas (sans rien modifier d'autres). Dans ce cas, vous recevrez un message vous avertissant de la modification. Bien entendu, les observateurs conservent un droit d'opposition motivé à cette correction.

Nous vous diffuserons prochainement des documents mis à jour pour poursuivre cette enquête en 2020.

Naturellement.

Jean DAVID

De la part de l'ORA, de Bretagne Vivante Ornithologie et du GEOCA.

posté par Jean David
 
mardi 21 janvier 2020
Oiseaux
Comptage hivernal des Busards Saint Martin au dortoir le 25/01

Bonjour à toutes et à tous,

Depuis 2013, le GEOCA organise régulièrement un comptage hivernal des Busards Saint Martin. En Côte d'Armor, ce sont 8 à 10 dortoirs qui ont été ainsi comptés chaque année (fin janvier en général) pour un total variant de 25 à 40 individus. Nous proposons d'étendre ce comptage à l'ensemble de la région en 2020 et les hivers suivants. La date choisie est le samedi 25/01 prochain. Si vous connaisez un dortoir ou si vous souhaitez participer à ce comptage, merci de contacter les coordinateurs locaux :

22 : Guillaume Laizet ; <guillaume.laizet@yahoo.fr>

29N : Jean-Noël Ballot ; jnballot@neuf.fr

29S : Gaëtan Guyot ; gaetan.guyot@bretagne-vivante.org

Baie du Mont St Michel (35 et 50) : Fabrice Cochard ; fabrice.cochard@hotmail.fr

reste 35 : Bastien Jorigné ; jorigne.bastien@gmail.com

56 : Jean David ; jean.david@bretagne-vivante.org

Le protocole consiste à être sur place depuis un bon poste d'observation avant l'arrivée des busards (vers 16h30) et à noter les différents contacts en précisant s'il s'agit de mâles adultes ou de types femelles. A la fin (vers 18h et des poussières) on retient une fourchette d'effectif comme suit :

Limite basse de la fourchette : Nombres maximum simultanés de mâles et de types femelles (respectivement) + Nombre d'individus supplémentaires certains.

Limite haute de la fourchette : Nombres maximum simultanés de mâles et de types femelles (respectivement) + Nombre d'individus supplémentaires certains + Nombre d'individus supplémentaires possibles.

Naturellement.

Jean DAVID pour Bretagne Vivante Ornithologie et l'O.R.A.

 



 

posté par Jean David
 
mardi 14 janvier 2020
Oiseaux
Mise à jour de la liste des espèces soumises à Homologation Régionale

Bonjour,

Depuis quelques temps, lorsque vous saisissez une espèce soumise à Homologation Régionale sur le site, un triangle blanc avec un point ! apparaît. Cela signifie que votre donnée va être examinée par les membres du CHR (Comité d'Homologation Régional), mais que pour statuer, nous aurons besoin d'une description précise des critères d'identifications notés sur le terrain, à indiquer dans la partie "remarques" ou d'une photo jointe (on arrive maintenant à avoir des documents photos très exploitables, en prenant simplement une photo avec son téléphone, à travers le télescope).

Une fois que les menbres du CHR ont voté, la donnée apparait validée ou refusée. Pour rappel, seule la 1ère observation d'une espèce sur un site nécessite une description et une validation, elle est ensuite directement validée si elle est revue au même endroit ulérieurement.

Suite à la denière réunion du CHR, quelques changements de statuts ont été décidés:

Sont retirés de la liste CHR:

-L'Harelde boréale

-Le Harle bièvre

-La Guifette moustac

 

Restent soumis au CHR uniquement sur le continent (hors des Iles):

-Le Pouillot de Sibérie

-Le Gobemouche nain

-Le Bruant nain

 

Le Goéland pontique devient CHR sur toute la région.

 

Les membres du CHR

Document à télécharger :  Liste_CHR_Bretagne_12-2019-3470.pdf
posté par Sébastien Mauvieux
 
dimanche 3 novembre 2019
Oiseaux
Prochaines ROB à Lorient, les inscriptions sont ouvertes !

Bonjour à toutes et à tous, 

 
La  8ème édition des Rencontres de l'Ornithologie Bretonne se tiendra du 30 novembre au 1er décembres à Lorient, salle Courbet. Comme d'habitude, il y aura des communications le samedi et le dimanche après-midi, des sorties le dimanche matin et un repas le samedi soir. Les premières communications du samedi après-midi porteront sur les oiseaux d'eau et seront suivies d'un débat sur le même thème.
 
Le programme est disponible en PJ.  
 
Vous pouvez vous inscrire pour 1 ou 2 jours et réserver votre repas (18€/pers) en cliquant ici 
 
N'hésitez pas à largement diffuser ce message dans vos réseaux. 
 
Belle journée
 
Jean DAVID
Document à télécharger :  flyer_programme_ROB_2019-6752.pdf
posté par Jean David
 
mercredi 23 octobre 2019
Oiseaux
Rencontres d'Ornithologie Bretonne à Lorient : bientôt l'ouverture des inscriptions

Bonjour à toutes et à tous,

Le programme des ROB est presque bouclé. Le samedi après-midi, il y aura notamment une session avec plusieurs communications et un débat sur les oiseaux d'eau en Bretagne.

Le dimanche matin, 3 sorties vous seront proposées dans les alentours de Lorient et l'après-midi, encore six communications dont trois sur la situations de populations de rapaces de la liste rouge bretonne.

Vous pouvez déjà réserver votre WE, les inscriptions seront bientôt ouvertes et le programme bientôt diffusé.

Naturellement.

Jean DAVID

Document à télécharger :  affiche_ROB_2019pdf_2-7031.pdf
posté par Jean David
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 138

Faune-Bretagne.org
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020